Annonces

mardi 26 octobre 2010

Le port de Sète vend son futur terminal fruitier à l'Amérique latine




le port de Sète
crédits : PORT DE SETE





Signe de son développement, le port de Sète participe, pour la première fois, au salon intermodal South America, qui se déroule cette semaine à Sao Paulo, au Brésil. Il ?agit, pour l'établissement, de faire la promotion de son nouveau terminal fruitier, qui entrera en service début 2011. Cette infrastructure est l'un des grands projets de développement portés par le Conseil régional de Languedoc Roussillon. Gestionnaire du port de Sète depuis 2008, la région a prévu d'investir 200 millions d'euros dans l'établissement. « Les réalisations et les projets de modernisation se succèdent à un rythme effréné ce qui naturellement attirent des opérateurs privés d'envergure qui vont changer radicalement le positionnement du port dans le jeu de carte du bassin méditerranéen notamment dans la filière fruits et légumes avec l'arrivée d'un des plus gros opérateurs du secteur : le groupe Italien GF Group », explique le port, qui précise que GF Group va investir 40 millions d'euros à Sète.
Le nouveau terminal fruitier d'une surface de 23.000 m², permettra de traiter plus de 500.000 tonnes de marchandises en palettes, principalement des fruits et légumes d'Argentine, du Brésil, ou du Costa Rica, ou GF Group possède des plantations...

Compléter l'offre de GF Group auprès des clients sud-américains
Réalisant un chiffre d'affaires de près de 2 milliards d'euros et employant 2000 personnes, pour 40 % dans les activités logistiques de transports et services, GF Group traite près d'un million de tonnes de fruits et légumes commercialisés par différentes filiales, à 60% en Italie (Port de Vado), à 20% en France (Port de Sète) et 20% en Espagne (Port de Tarragone). Les fruits tropicaux (bananes et ananas) qui en représentent la moitié essentiellement d'origine sud et centre-américaine sont commercialisés sous la marque du groupe américain Del Monte, dont GF group à travers Orsero constitue le fer de lance sur les marchés d'Europe du Sud. La participation du Port de Sète au salon Intermodal de Sao Paulo a pour but de compléter l'offre triangulaire logistique de ce groupe familial, afin de proposer aux clients potentiels d'Amérique Latine (négociants, armateurs, chargeurs, logisticiens) un service sur mesure capable de répondre aux exigences de la filière. Pour y parvenir, l'établissement portuaire met en avant « son positionnement stratégique idéal en méditerranée, une paix sociale appréciable par les temps qui courent, une multimodalité performante, un fort tirant d'eau et surtout un ambitieux programme d'investissement de la région Languedoc Roussillon ». Avec l'arrivée de GF Group, le port de Sète se veut comme une nouvelle entrée des produits agricoles d'Amérique latine sur le sud de l'Europe.
Souhaitant également servir de point d'entrée vers l'Europe du nord grâce aux liaisons ferroviaires, Sète vise les navires venant de Gibraltar ou du canal de Suez. Son futur terminal pourra traiter 40.000 EVP (Equivalent Vingt Pieds, taille standard du conteneur) par an, avec un objectif de 300.000 EVP dès 2016.