Annonces

samedi 11 février 2012

Entrée en service du terminal de Tanger-Med

Le terminal à véhicules du port de Tanger-Med, destiné aux opérations d’import-export des voitures notamment au service des constructeurs installés au Maroc, a été inauguré vendredi.

# Le terminal d’import-export des véhicules de Tanger Med, renforcera l’offre du Maroc en matière de logistique dédiée au secteur de l’industrie automobile. (Photo : www.econostrum.info)
La cérémonie d'inauguration de cette importante infrastructure portuaire, réalisée sur 18,5 ha de terre-plein pour un investissement de 600 millions de DH, a été marquée par la présence de  Aziz Rebbah, ministre de l'Equipement et du Transport, Fouad Douiri, ministre de l'Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Abdelkader Aâmara, ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies et Mohamed Najib Boulif, ministre délégué chargé des Affaires générales et de la Gouvernance.

Ce terminal, d’une capacité de traitement de 1 million d’unités par an, dispose d’un môle avec 2 postes à quai, d’une longueur de 220 m, équipé d’un duc d’albe pouvant recevoir les plus grands navires par carriers (240 m de long), ainsi que d’un 3e poste roulier (RoRo) en réserve.

L’usine Renault-Nissan de Melloussa, inaugurée jeudi, est le principal opérateur du terminal. Le constructeur français bénéficie d’un contrat de concession d’une durée de 30 ans, portant sur l’utilisation de 13 ha de terre-pleins d’une capacité de stockage de 5.600 véhicules, afin de permettre l’exportation, à terme, de 400.000 véhicules par an.

En plus de la partie réservée à Renault, le terminal compte une zone Common User de 5,5 ha de terre-pleins avec la possibilité d’agrandissement par la construction en hauteur.

Sur les 600 millions de l’investissement, 460 millions ont été consacrés à la construction du quai, 108 millions à l’aménagement du terre-plein et 27 millions à la construction d’un terminal ferroviaire desservant directement l’usine de Renault-Nissan.

Dans une déclaration à la presse, Aâmara a affirmé que le nouveau terminal renforcera l’offre du Maroc en matière de logistique dédiée au secteur de l’industrie automobile, ouvrant ainsi la porte à d’autres investissements dans ce domaine.

Cette infrastructure offre également une plateforme de premier plan pour les activités de transbordement et d’import-export des véhicules, a-t-il ajouté, notant qu’elle permettra de répondre aux besoins de l’usine Renault-Nissan en matière d’exportation.

Pour sa part, Rebbah a relevé que le terminal d'import-export des véhicules constitue un jalon supplémentaire dans l’infrastructure industrielle de la région du Nord, au service des opérateurs de l’industrie automobile installés au Maroc.

Le groupe Renault a commencé début février à utiliser ce terminal pour exporter les véhicules assemblés dans l’usine de la Somaca à Casablanca vers les marchés européens.

  Source- MAP