Annonces

samedi 5 février 2011

Tanger-Méditerranée : Naissance d'un géant portuaire au Maroc

Tanger-Méditerranée : Naissance d'un géant portuaire au Maroc

Le terminal 1 du portde Tanger Méditerranée 
crédits : TMSA

30/07/2007

Le port de Tanger Méditerranée, au Maroc, a été inauguré vendredi par le roi Mohammed VI. Pour marquer l'évènement, le porte-conteneurs Evelyn Maersk, un géant d'une capacité de 11.000 boites, a été le premier navire traité par le nouveau terminal. Comprenant 2000 mètres de quai et 90 hectares de terre-pleins, l'infrastructure peut accueillir les plus grands navires actuellement en service ou en commande, avec un tirant d'eau dépassant 16 mètres .
Dans sa forme actuelle, d'ici 2015, Tanger-Med devrait s'imposer comme l'un des principaux hubs méditerranéens, avec un trafic attendu de 3.5 millions d'EVP par an. Il s'agit là d'un premier pas, puisque les autorités marocaines s'attendent rapidement à une saturation du trafic, compte tenu de la position stratégique du port. D'ores et déjà, des études sont menées pour étendre les infrastructures et porter la capacité à quelques 8 millions de boites par an. Tanger-Med 2 pourrait être opérationnel en 2012. 

Quatre ans de travaux 

Quatre ans de travaux ont été nécessaires pour faire sortir de terre quelques 1000 hectares de plateformes logistiques, de quais, de terre-pleins et de zones commerciales. Tanger-Med comprendra trois terminaux à conteneurs, un terminal roulier, un terminal dédié aux hydrocarbures et un terminal céréalier. L'ensemble des investissements lancés et prévus s'élèvent à plus de 3 milliards d'euros.
Opéré par le géant danois A.P. Moller-Maersk, au travers de sa filiale APM Terminals, le premier terminal conteneurs a nécessité 350 millions d'euros d'investissements. En octobre 2005, les autorités marocaines ont attribué la concession du second terminal au groupement MSC - CMA CGM - Eurogate Contship, alliés à la Comanav, la compagnie maritime marocaine, reprise depuis par CMA CGM. L'infrastructure doit entrer en service en 2008, alors que le choix de l'opérateur qui utilisera le troisième terminal sera connu en 2009. 
Doté de quatre postes, le pôle roulier, qui permettra de désengorger l'actuel port de Tanger, devrait quant à lui traiter 7 millions de passagers et 700.000 pièces de fret par an.